Présentation

L’étang se situe au sud-ouest de la commune d’Azérables, en limite des communes de Vareilles (Creuse) et de Saint-Sulpice les Feuilles (Haute-Vienne). Il est à environ 1,6km du bourg. Il s’étend sur 46 hectares. Il est orienté d’Est en Ouest dans sa plus grande dimension (1,5 km de long sur 300 m de large), avec un petit bras qui remonte vers le Nord et un plus grand de 10 ha qui pointe vers le Sud.

Ce secteur sud est riche d’une rive appelée « zone humide », zone où l’on observe une flore et une faune merveilleuses, dignes d’intérêt.

L’étang de la Chaume… un atout touristique

Il est la propriété de la commune d’Azérables depuis février 1987. Un bâtiment d’accueil, avec douches et sanitaires, a été construit en 1997.
Il est de formation ancienne : il est signalé depuis 1526, et figure dans les aveux et dénombrements des seigneurs de La Chaume à partir de 1675. Il repose entièrement sur un lit de sable d’où une qualité nutritive exceptionnelle pour la croissance du poisson. Si la baignade n’y est plus autorisée en raison du manque de transparence de l’eau, il y a une aire de pique-nique, une aire de stationnement, un bar restaurant, une aire herbée avec jeux pour enfants, un observatoire ornithologique, installé sur la rive nord de l’étang et en cours de restauration, qui permet d’observer jusqu’à 127 espèces d’oiseaux recensées, et bien sûr la pêche (dont notamment la pêche sportive de la carpe qui participe pleinement à la renommée de l’étang en France et à l’étranger).

Que de chemin parcouru depuis 1987, année de son acquisition. Ayant envie de croire au potentiel de ce site, la commune a procédé à de nombreux aménagements afin de promouvoir le tourisme dans notre département. Aujourd’hui, c’est un pari réussi. Tout d’abord dans le domaine de la pêche : la richesse piscicole de l’étang ne fait plus aucun doute et les pêcheurs sont toujours aussi nombreux.

Une fois encore, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a bouleversé notre quotidien et nous a obligés à modifier les dates d’ouverture de la pêche. Cette année la pratique de la pêche sur notre étang aura été possible sur 6 mois à peine. Malgré cela, on note une forte fréquentation en juillet, août et septembre, ce qui permet tout de même d’atteindre la somme de 28.203,50 € de vente de cartes de pêche (1.038 cartes vendues pour la pêche sportive et 1.254 cartes vendues pour la pêche traditionnelle).

DÉPOSITAIRES DES CARTES DE PÊCHE
Distributeur automatique – Chalet sur la digue – En service de 05H30 à 21H30 – 7j/7 – Paiement par carte bancaire uniquement.
– « Vival By Casino » – magasin alimentaire – Bourg d’Azérables.
La « SOUT’PECHE », Fabrice Grandjean, ZAC Roger Gerbaud à La Souterraine.
« CHOCHE » – Restaurant/bar/tabac/jeux – Bourg d’Azérables
Un grand merci à l’ensemble des dépositaires dont la responsabilité est importante.

OUVERTURE DE LA PÊCHE 06/03/2021
FERMETURE DE LA PÊCHE 28/11/2021

Le site accueille également de nombreux visiteurs : ils peuvent jouer à la pétanque sur le terrain prévu à cet effet, échanger quelques balles autour de la table de ping-pong ou jouer au volley ; l’aire de jeux pour les plus petits a été entièrement rénovée en 2017. Les plus courageux peuvent se lancer sur nos deux circuits de randonnées d’une distance de 4,5 km et de 8,5 Km. Une aire de pique-nique de 12 tables permet à chacun de passer un moment de détente dans ce cadre reposant.

Depuis l’été 2017, 4 résidences de tourisme – 2 de 4 places et 2 de 6 places – sont mises en location. Les « Gîtes de France » assurent la promotion et la commercialisation de ces nouveaux habitats de loisirs.

Pour tout renseignement ou réservation, vous pouvez consulter le site www.gites-de-France.com et dans la rubrique « où souhaitez-vous aller » taper Azérables.

Restaurant « La Grange de la Chaume »… Où en sommes nous ?

Même si la procédure judiciaire n’est pas terminée, puisque le Crédit Agricole a formé un pourvoi en cassation contre la décision rendue par la Cour d’Appel, la commune a tout de même pu rompre le bail emphytéotique qui nous liait à la SCI La Chaume.

Cela signifie que le bâtiment est à nouveau pleine propriété de la commune et que nous pouvons en disposer librement.
Aussi, dans l’optique de le mettre au plus tôt en location, des travaux de réaménagement ont été engagés : le carrelage a été refait dans certaines salles du bâtiment et les murs intérieurs ont été repeints.

Coût des travaux :
8.057,28 € HT

La commune a également acheté une licence de 4ème catégorie qui sera mise à disposition des futurs repreneurs.
A ce sujet, la reprise de ce commerce est sur le point de se concrétiser ; un couple s’est porté preneur pour une ouverture prévue en avril 2021. Il convient toutefois de négocier les conditions et modalités d’exploitation ; nous espérons une issue positive. Ce commerce est un point essentiel à l’activité touristique du site.
Le chalet de stockage de marchandises a été entièrement repeint par nos employés communaux ; il sera également mis en location aux futurs repreneurs pour partie seulement car l’autre partie sera aménagée en local technique et réservé pour l’entretien du site.

INFO !
Un récent rapport du bureau d’études Géonat préconise
des travaux de confortement du parement aval de la digue.
Des travaux sont donc à prévoir en 2021

Crédits photos : C.Bethencourt